RAF3 Dans la fanbase

Deux jours, voilà deux jours que j’ai posté ma chanson, ou plutôt ma reprise, sur Youtube, et mon compteur de vues augmente à peine. Les seuls spectateurs sont.. à vrai dire c’est moi qui vérifie si quelqu’un d’autre l’a regardée. Je ne devrais pas désespérer et faire preuve d’un peu de patience mais c’est plus fort que moi.
(suite…)

Hypérion16. La vallée des morts-vivants

Agathe se tint droite comme un I devant cette ouverture béante qu’était l’entrée des mondes de son équipe, ou plutôt « équipe ». Ses seuls coéquipiers étaient Marco et John. La jeune femme ne ressentait pas de peur, à peine un peu d’appréhension. Ce qu’il y avait là-dedans ne pouvait pas être pire que ce qu’elle avait déjà vu. Elle se tourna vers la foule qui s’était agglutinée autour d’elle ; les gens la regardaient, intrigués, apeurés. Et en même temps il y avait un soupçon d’espoir, une folle envie de croire qu’ils allaient s’en sortir, qu’elle allait les sauver.
(suite…)

3. Oze

La petite embarcation flottait tranquillement le long de la côte nord-ouest de l’archipel du Japon. De petites îles parfois reliées par des ponts suspendus faits de bois et de corde abritaient quelques cent mille humains. Oze passait de nombreuses journées sur sa petite barque, loin de tout. Elle pêchait des poissons fluorescents et les revendaient ensuite à la plus proche criée qu’elle trouvait. Puis, après quelques jours d’absence elle rejoignait sa famille qui vivait dans la plus grande cité humaine des environs, Takamanohara.
(suite…)

Nox5. Ligue clandestine

La nuit s’acheva et il en fut de même pour le service de la Chimère. Aitsuki et Rufus remontèrent les chaises sur les tables en silence. Chacun avait des informations à demander à l’autre mais la jeune femme était en colère contre le vieil homme et refusait donc de lui adresser la parole. Son comportement paternel mais surtout machiste au possible avait laissé un goût amer à la jeune femme. Ce bien qu’elle sache pertinemment qu’il lui avait probablement sauvé la vie. Pour sa part Rufus ne comprenait ni le fait qu’elle ne l’ait pas sollicité de suite, ni qu’elle lui tienne rigueur pour l’avoir aidée. Elle s’était mise dans un sacré pétrin avec Nox et ne le réalisait même pas.
(suite…)

Nox4. Œil de fer

Les avait-il réellement assassinés ? Aitsuki essaya de sonder le visage de son client afin d’y détecter la vérité mais elle ne rencontra que le sourire goguenard que Nox affichait fièrement.

  • Je ne t’ai jamais ordonné de les tuer, murmura-t-elle tout bas afin que lui seul l’entende.
  • (suite…)

Nox3. Herbe ou Herbes ?

De l’air, il lui fallait à tout prix de l’air. La cagoule noire autour de sa tête l’empêchait non seulement de voir autour d’elle amis aussi de respirer. Aitsuki suffoquait et crut son heure venue. La journée avait pourtant bien débuté. La jeune femme s’était levée alors que le soleil atteignait son zénith et baignait Théa dans un océan d’or brûlant. Rien de particulier dans la Chimère, le bar avait fermé sans souci le matin même et Rufus avait achevé les dernières tâches seul. Tout était parfaitement normal lorsqu’elle était partie faire quelques courses. Et pourtant, alors qu’elle sortait d’une petite mercerie où elle avait acheté deux malheureux boutons afin de parfaire une tunique pour le moins banale, le trou noir. Une cagoule s’abattit sur elle et Aitsuki sentit deux mains l’empoigner sans ménagement. Elle voulut hurler mais son esprit ne fonctionnait plus, la dernière chose dont elle se souvint avant de perdre connaissance fut cette odeur amère imprégnée dans le tissu épais.
(suite…)

Nox2. Fiat Lux

La chimère était décidément un endroit étrange. Aitsuki y vivait depuis quelques jours et avait déjà repéré quelques comportements douteux de la part des clients. Enfin, plus douteux que les autres. L’un des habitués de la Chimère s’asseyait chaque jour à la même table, dans un recoin. Il avait toujours le même gros sac de toile qu’il gardait précieusement près de lui et son large manteau de cuir. Il ne l’ôtait jamais et pourtant il faisait chaud dans l’auberge. La jeune femme lui apportait souvent ses boissons mais jamais elle ne l’avait entendu prononcer un mot. Chaque nuit, des clients s’approchaient de lui quelques instants puis repartaient aussitôt. Aitsuki avait bien tenté de découvrir ce qu’il se passait mais Rufus l’avait violemment rappelée à l’ordre.
(suite…)

Nox1. La Chimère

La règle était bien connue de tous les pensionnaires : le jour de la majorité, dehors. Par conséquent, il n’était pas rare que l’on retrouve un adolescent pendu dans sa chambre à quelques jours de la date fatidique. Aitsuki avait seize ans aujourd’hui  et se trouvait taraudée par mille et une peurs. Le monde hors de l’orphelinat civil était plus qu’effrayant, il était hostile pour les sans-clans comme elle. Assise dans un recoin de la salle de jeux, la jeune femme observait tous les enfants autour d’elle mais elle n’en voyait aucun. Son esprit était perdu, bien loin de l’endroit où son corps se trouvait. Elle pensait et repensait à Duke qui aurait été majeur ce jour s’il ne s’était pas donné la mort dans la nuit. Ils s’étaient pourtant promis de braver le monde ensemble. Pourtant, elle n’arrivait pas à lui en vouloir : Théa, la cité dans laquelle se trouvait l’orphelinat, était une forteresse guerrière dissimulée au cœur du désert. Leur société toute entière tournait autour des mages-guerriers qui faisaient la réputation et la splendeur de la ville. L’armée était la seule voie honorable pour tout individu vivant à Théa. Par rayonnement les familles de guerriers étaient importantes, plus le lien de parenté avec un mage-guerrier est lointain, moins la personne est importante. Alors que dire des orphelins civils dont aucun parent proche n’était soldat ?
(suite…)

2. Zagan

Le tuyau d’évacuation était étroit, sale et malodorant, pourtant l’adolescent ne renonça pas. Il continua de ramper à travers les canalisations aussi rapidement que possible. Quelques heures plus tôt il avait commis une grossière erreur suite à un pari stupide. Jamais il n’aurait dû s’aventurer ainsi vers l’Est de la cité qui l’avait vu naître. Il avait couru trop longtemps, s’était enfoui trop profondément dans la forêt. Il avait quitté les terres protégées par la déesse protectrice et la sécurité qui allait avec. Tout cela pour une bête plus rapide et plus maligne que lui. L’animal avait fui en direction de prédateurs bien plus redoutables que celui qui le chassait. Comme un idiot Zagan avait foncé tête baissée, sans prêter attention à la direction qu’ils avaient empruntée. L’ennemi lui était tombé dessus sans crier gare. L’adolescent, pourtant sportif, n’avait pu esquiver le moindre geste. Il fut collé au sol, face contre terre.
(suite…)

RAF 2. A dream is a whish your heart makes

Une semaine s’écoule sans heurts avant que je ne repense à cette soirée tout aussi mémorable que le grand nettoyage qui a suivi le lendemain matin. Patrick vient de m’envoyer un message me disant que ma vidéo était la plus visionnée de toutes celles qu’il avait mises en ligne. Pour ce pauvre gamer qu’il est c’est une déception. Pour moi en revanche c’est une joie. Je pensais qu’il l’avait supprimée. Je file rapidement sous la douche et passe dix minutes à chanter à tue-tête avant de ressortir avec une idée saugrenue. Pourquoi pas après tout ? Pourquoi pas ? Cela ne m’engagerait à rien, et puis cela pourrait être amusant. Pourquoi pas ? L’idée continue de me trotter dans la tête alors que je sèche mes boucles rousses. Tout le fait après tout, tout le monde se lance, tout le monde a quelque chose à dire, tout le monde devient célèbre, pourquoi pas moi ?
(suite…)

Olympus 1. Vincent (#TeamPoséidon)

Ce n’était définitivement pas l’appartement de sa maîtresse, ni celui de son autre maîtresse d’ailleurs. Vincent tourna sur lui-même et observa la foule aussi hagarde que lui. Il se trouvait au milieu d’un petit groupe d’hommes et de femmes, tous dans la trentaine ou la quarantaine comme lui. Nerveusement il porta une main à la tête pour soulever le casque qu’il ne portait pas. Il avait toujours ce réflexe lorsqu’il avait un souci, et les soucis ne manquaient pas sur les chantiers. Sa main ne rencontra donc que ses cheveux coupés courts, toujours pour faciliter son quotidien sur les chantiers.
(suite…)

RAF 1. Karaoké

A trop vouloir s’approcher du soleil on se brûle les ailes. Mon nom aurait pu être Icare tant nos histoires sont similaires. Mais, je ne suis que Daphné, et ceci est l’histoire de ma chute.
(suite…)

Rise and fall of a star [RAF]

Nop, je n’ai pas assez de fictions en cours. Celle-là est une mini fiction, une page par chapitre, pas plus. C’est une histoire de fille qui va chanter sur Youtube, pas vraiment mon style mais c’est le thème du prochain concours Fyctia et je n’ai pas eu de meilleure idée. Oui je la mets en compétition, non qu’elle ait une quelconque chance de victoire mais me prendre régulièrement une claque en compétition m’évite d’avoir les chevilles qui grossissent.
(suite…)

1. Phoenix

Les anciens disent que son nom fut un jour Denver, maintenant on l’appelle Downton. Je ne sais pas pourquoi. Les tours éventrées font penser à des fantômes. Downton est à peine dix kilomètres de la mer, lorsque soufflent les tempêtes l’air marin monte jusqu’au sommet des gratte-ciels. Donwton est un reliquat des anciens temps, il reste encore de nombreuses traces d’une ancienne civilisation très développée. Ma mère raconte que des millions de gens vivaient ici avant. Nous sommes un centaine de milliers aujourd’hui et, à ce que l’on dit, c’est énorme. Nous serions l’une des plus grosses villes du continent.
(suite…)