park-748339_960_720
#édition

L’épreuve, série littéraire

 

 

La série L’épreuve est une trilogie écrite par James Dashner et éditée en France par Pocket Jeunesse : Le Labyrinthe, 2012 (The Maze Runner), La Terre brûlée, 2013 (The Scorch Trials) et Le Remède mortel, 2014 (The Death Cure).

Résumé du premier tome : Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets
enfouis au plus profond de sa mémoire…

Informations sur les livres : 

Tome 1. 416 pages

Tome 2 : 416 pages

Tome 3 : 384 pages

Avis global : Thomas, notre héros, est dans une galère totale du début à la fin de ces livres. Il a beau être l’élu, le leader, celui qui doit à chaque fois sauver la situation, il n’en demeure pas moins que sans ses amis il ferait moins le malin. L’histoire est assez bien montée, bon l’explication scientifique est assez faible mais c’est un classique du genre et, à vrai dire, on se moque un peu de l’explication. Les aventures de Thomas sont vraiment le cœur de cette histoire, le pourquoi du comment est assez accessoire. Il pourrait y avoir une invasion d’extra-terrestres, une nuée de vampires que cela ne changerait pas grand-chose. L’important réside dans les choix de Thomas. On prend plus de plaisir à espérer avec lui qu’il y ait une issue de secours plutôt qu’à savoir pourquoi il a été enfermé dans le labyrinthe. C’est une chance car cela pallie l’une des grandes incohérences de l’histoire, à savoir la construction du complexe. En pleine galère les humains ont trouvé le temps de créer très très vite un gigantesque complexe ultra-sophistiqué. Et dire qu’il y a toujours des mois de retard dans le BTP… Je pensais refermer ma liseuse avant la fin du premier tome mais finalement j’ai lu les trois, je voulais connaître la fin. Et quelle fin… A découvrir par vous-même. Je n’arrive pas à savoir si j’ai ou non aimé cette trilogie, je l’ai terminée par curiosité, pour certains ce sera un signe de qualité. Newt manque un peu de profondeur, enfin je dis cela car c’est probablement le personnage que j’ai le plus apprécié, donc forcément me voilà demandeuse. J’ai particulièrement apprécié cette absence de romance baveuse qui fleurit dans nombre de récits de SF, les héros de cette trilogie ont un but à grande échelle, un objectif qui va au-delà du simple bien-être de chacun et c’est assez agréable.

A découvrir.

 

 

Meurtres en Majuscules, par Sophie Hannah
Bad games, tome 1, par Juliette Duval, @ed_addictives
Axelanderya
<p>Presque jeune auteur de 30 ans, maman 2.0 de deux petits tigres. A court de temps mais pas d'idées.</p>
http://axelanderya.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top