science-fiction
Actualités

La cinquième vague, tome 1, Rick Yansey

Titre : La cinquième vague

Auteur : Rick Yansey

Genre : Science-fiction

Prix : 12.99€ (kindle)

Maison d’édition : R-jeunes adultes

Résumé :

Présentation de l’éditeur

1re Vague: extinction des feux.

2e Vague: déferlante.
3e Vague: pandémie.
4e Vague : silence
.

A l’aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…


Ils connaissent notre manière de penser.

Ils savent comment nous exterminer.

Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.

Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

Le premier tome de la trilogie phénomène, adapté au cinéma par Tobey Maguire et les producteurs de World War Z, Argo, Hugo Cabret, Aviator, Gangs of New York, Ali.

Avis : Si un jour je me suis demandée pourquoi j’avais si peu d’offres de partenariats et autres Services Presse, cette chronique m’en a donné la raison évidente. Après chacune de mes lectures, une fois mon avis établi (et non avant de lire), je regarde un peu ce que la blogosphère a pensé de l’oeuvre que je viens de terminer. Les notes de La cinquième vague oscillent entre 7.5 et 8.5/10, les avis sont plus que positifs. Par conséquent, comme d’habitude me voilà à contre-courant. Si je mettais des notes (et il y a une bonne raison au fait que je n’en mette pas), je mettrais 6/10, 6.5 max. Car si ce livre comporte de nombreux points positifs, il en a également un certain nombre de négatifs. Après c’est à chacun de choisir si le positif l’emporte sur le négatif et vice-versa.

Commençons par un petit problème de mathématiques : soit un personnage A dans un endroit quelconque se rendant à un point P et B un second personnage, dans un autre endroit, se rendant également au point P. A et B ne se connaissent pas et n’ont aucun moyen de communication. Quelle est la probabilité qu’ils se rendent au même moment au point P ?

Réponse ? 1. Il y a, dans La cinquième vague, défiant ainsi toute loi de probabilité, 100% de chances qu’ils soient au même endroit, au même moment, et, bonus, pour la même raison.

Je comprends que les ados n’aiment pas les maths.

Outre cette coïncidence, la prévisibilité est le défaut majeur de cette oeuvre qui suit avec assiduité la grande lignée dont est issue Hunger Games, Divergent ou encore The Maze Runner. Si vous avez aimé l’une ou plusieurs de ces œuvres il y a de fortes chances pour que vous appréciez, voire adoreriez, La cinquième Vague.

Le dernier grand défaut est l’alternance de narrateurs et de types de narration. Qu’il y ait plusieurs narrateurs pourquoi pas, c’est chose courante et cela offre des perspectives différentes (bon gros point de cette histoire), seulement alterner narration interne et externe peut être assez perturbant.

Malgré tout j’ai beaucoup aimé cette histoire, surtout l’univers post-apocalyptique créé. Le récit commence d’ailleurs par des retours en arrière mettant bien en place le contexte et expliquant la dite apocalypse. Des humains, des extra-terrestres, des flingues et des explosions. Mais que demande le peuple ?

Comme dit plus haut, il y a alternance de narrateurs, dans des lieux différents. Par conséquent on suit une évolution globale avec plusieurs axes. Pas mal.

Reste une dernière question, qui va me fournir un prétexte pour me procurer le second tome : et Evan ?

Ce personnage est le plus intéressant et paradoxalement l’un des moins développés du récit. Il est complexe, entier pour le peu qu’on en lit et attachant. Que dire de plus ? J’espère que j’ai raison concernant son sort.

Conclusion : A lire.

[G&L] Chapitre 08 : Douce nuit
Coup de pouce @_Fyctia_ #Fyctia 21-07-2016

Presque jeune auteur de 30 ans, maman 2.0 de deux petits tigres. A court de temps mais pas d'idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.