Actualités

Les menteuses (1-12) Pretty Little Liars

Titre : Les menteuses (tome 1 à 12)

Auteur :Sara SHEPARD (Auteur), Isabelle TROIN (Traduction)

Résumé (du premier tome) :

Alison, Hanna, Emily, Spencer et Aria sont les filles les plus populaires de Rosewood, mais derrière leurs minois angéliques et leurs vêtements de marque se cachent des secrets inavouables, notamment l’Affaire Jenna. En voulant effrayer un de leurs voisins, qui venait de les espionner en petite tenue, les filles ont eu un geste malheureux. Et ce qui ne devait être qu’une petite vengeance s’est transformé en cauchemar, rendant aveugle la demi-soeur du garçon : Jenna.

L’incident remonte à leur année de 6ème et les cinq amies se sont juré de ne jamais, au grand jamais, y faire allusion. Lorsque Alison disparaît quelque temps après, ses amies sont effondrées, mais il faut bien l’avouer aussi un peu soulagées, car chacune lui avait livré des secrets et les pense désormais bien gardés ! Et ils le sont… du moins pendant trois ans. Jusqu’à ce qu’un mystérieux  » A  » les menace de divulguer chacun de leurs mensonges et forfaits. Les jeunes filles croient d’abord au retour d’Alison, bien décidée à les faire chanter, mais un événement effroyable va vite leur faire oublier cette éventualité…
Il fallait y songer avant les filles, c’est pas beau de mentir !

Avis : Je suis désolée, je n’en ai lu que douze, seize sont sortis en anglais et quinze en français. Les meuteuses, ou pll est une série de livres dont vous avez peut-être vu l’adaptation télévisuelle. On suit quatre amies, au lycée (c’est important), qui s’étaient perdues de vue après la disparition de leur amie commune (peste du collège) trois ans plus tôt. Mais quelqu’un s’amuse à la faire chanter et à révéler tous leurs petits secrets !!! Car oui des collégiennes ont des secrets dignes des grands réseaux d’espionnage. Les romans sont construits de telle sorte qu’à chaque chapitre on suit l’une des quatre amies. Donc si comme moi l’une des quatre vous gonfle, il suffit de sauter ses chapitres, de toute manière l’histoire reste compréhensible. Ce qui m’a un peu dérangée dans le texte fut le décalage entre l’âge des protagonistes leurs comportements, bien trop matures pour des gamines. Je suis peut-être trop vieille mais, à mon époque, les collégiens de treize ans ne buvaient pas d’alcool dans les bars. De petits détails comme cela font tiquer. Cela et le fait qu’à chaque mensonge tu te dis que toute l’histoire serait résolue si les menteuses parlaient avec leurs parents (et qu’elles font un plat énorme d’une broutille mais bon, crise d’adolescence oblige).

Gros point fort par rapport à la série qui vire au n’importe quoi concernant l’identité de A. (à mon humble avis hein ?) : dans les livres c’est crédible. L’explication donnée est rationnelle et plausible, un peu capillotractée mais on s’y fait.

Par contre je n’ai pas réussi A. avant le dévoilement, pourtant je suis une grande fan d’Agatha Christie, bonne ou mauvaise chose, à vous de voir.

Si la vie d’adolescentes aisées tyrannisées par le grand méchant A.  vous tente, Les menteuses est fait pour vous.

 

Axel.

 

Coup de pouce @_Fyctia_ #Fyctia 21-07-2016
Harry Potter and the cursed child

Presque jeune auteur de 30 ans, maman 2.0 de deux petits tigres. A court de temps mais pas d'idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.