MortelAvent

17 décembre 2017

Un battement de cil, et le monde disparut. Une fraction de seconde plus tard Zelyan se trouvait à Woodcastle, dans le grand hall. Tout était normal, aussi sinistre qu’à l’accoutumée. L’immortel sentit l’ombre de Fitz dans un recoin, le majordome était fidèlement à son poste. Zelyan monta dans les étages, en quête de sa compagne, et d’un peu de tranquillité.

Des bruits étranges lui parvinrent du second étage, il s’agissait de, non, c’était impossible, ses oreilles devaient le tromper, cela ne se pouvait. Zelyan avança dans le long couloir, ébahi. Des rires, il entendait des rires. Des personnes riaient aux éclats dans son château. Depuis quand la résidence du Diable était-elle un lieu de joie ? Il ne pouvait tolérer cela.

Il pénétra dans le salon, lieu d’où provenaient ces sons interdits, et découvrit sa compagne en pleine conversation avec une dizaine d’elles-mêmes. Seize Ereyne bavardaient, une tasse de thé à la main. Il existait quelques différences physiques entre elles, mais Zelyan perçut sans difficulté les similitudes fondamentales entre elles. Ereyne vivait ici mille et unes vies, comme depuis le jour où elle avait atterri entre les mains d’une petite fille. D’ailleurs où se trouvait cette fichue poupée ?

- Te joindrais-tu à nous Zelyan ? demanda celle que l'immortel identifia sans peine comme sa compagne

– Te joindrais-tu à nous Zelyan ? demanda celle que l’immortel identifia sans peine comme sa compagne. As-tu croisé tes doubles dans le château ? Nous nous sommes réunies pour converser mais je ne sais pas ce qu’il en est pour vous.

– Je ne suis pas certain de le vouloir, ni d’avoir envie de croiser un autre de mes doubles. J’ai vu Chaos, j’étais dans son récit.

– Ah ! s’exclama une brunette qui jouait avec son pendentif, c’est mon histoire ! A quoi ressemble-t-il ?

– A rien, répondit Zelyan avec dédain, il avait perdu un truc. Et vous êtes ?

– Victoire, répondit l’héroïne en jean et bottes.

– Oh, comme moi, précisa une autre, identique à la précédente si ce n’était la tenue plus ancienne de quelques siècles. Mais nulle trace de Chaos dans mon histoire, j’ai un Iwan par contre. Saint-Michael’s Mount, vous connaissez ?

Zelyan laissa une expression de mépris s’échapper de ses lèvres, toute mention à ce fichu archange le mettait en rogne, même s’il ne s’agissait que du nom d’un rocher.

– Bon alors, combien de Victoire parmi vous ? Deux seulement ? d’accord. Combien d’Ereyne ? Deux. Quoi d’autre ? Une Ellya, trois Allya, à une lettre près c’est pareil mais bon, deux Aliénor, une Zelda, une Agathe, une Thétys, une Belle, deux Aurea, une Aitsuki, je crois qu’Axel. a un sérieux problème avec les A. Continuons sur les sujets sensibles : qui d’entre-vous est la méchante de l’histoire ? Personne je m’en doutais.

– Il n’est pas nécessaire d’avoir de « méchant » dans une histoire, fit remarquer Ereyne. La vie n’est pas faite de gentils et de méchants, nous avons chacun une part d’ombre.

– Mais quand il y a un méchant c’est moi ma douce.

Zelda leva la main et fit remarquer que, bien que pouvant être considérée comme « gentille », elle n’avait pas un super rôle dans son histoire. Une Allya fit de même, les limites entre bien et mal pouvaient être assez floues.  L’immortel balaya les remarques d’un revers de la main. Il était le méchant et le vivait très bien.

– Terminons avec un peu de sexisme mesdames, combien d’entre-vous sont les héroïnes d’une histoire portant leur nom ? Oh deux ! Félicitations. Et combien d’histoires ont le nom du héros ? Sept. Sept ? Et dire que moi non. Je suis dégoûté. Cela nous laisse huit récits à titres divers. Aucune diversité cet auteur.

– D’accord, d’accord Zelyan, concéda Ereyne. Nous avons compris, tu es de mauvais poil car tu n’as pas mangé d’ange depuis longtemps mais ce n’est pas une raison pour t’en prendre à tout le monde. Et si tu partais à la chasse au dragon pour te détendre ?

– Je n’en ai pas envie.

– J’insiste, ou va cuire un steack d’humain, lance une chasse à l’Homme, que sais-je ?

– Ma douce, tu as un truc à me demander.

– Ce n’est pas vraiment une demande, ce sera fait avec ou sans ton accord, comme tu le dis si bien je suis ton égale et cela s’applique aussi dans les décisions familiales. Mais disons plutôt que je te prépare psychologiquement à intégrer une nouvelle.

– Si c’est comme l’année dernière des fans qui débarquent au château je te préviens je lève le bouclier.

– Ah, tu t’en rappelles… Et bien… Oui, c’est le cas. Axel. organise un chapitre « self-insert » pour tous les lecteurs qui le souhaiteront, il leur suffit de laisser un (ou plusieurs) commentaire contenant leurs délires avec la mention #MortelAvent. La fête aura lieu dans les limbes le 23 décembre. Ce sera magique !

– Mortel oui.

Merci d’avoir lu ce chapitre !

A demain !

Axel.

Ps : je me dois de préciser ce point : si vous utilisez ce hashtag vous m’autorisez à utiliser les propos en commentaires ainsi que votre pseudo pour l’insertion dans le chapitre et le partage de citations dudit chapitre sur les réseaux sociaux. Ce sera bien évidemment la seule utilisation que j’en aurai. Ce chapitre sera, par ailleurs, comme tous les autres totalement fictif ;-)

16 décembre
18 décembre 2017

Presque jeune auteur de 30 ans, maman 2.0 de deux petits tigres. A court de temps mais pas d'idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.