04 décembre 2017

Des bougies, des milliers de lanternes éclairaient la baie du Mont Saint Michel par cette soirée sans nuage, sans vent. Comme chaque soir depuis trois jours les moines illuminaient les remparts et autres édifices de l’île, créant un immense phare autour duquel des centaines de bateaux s’étaient agglutinés. Les croyants avaient trouvé en Michel leur berger, lui avait un troupeau. Le peuple breton retrouvait ses racines marines et chrétiennes depuis plusieurs mois. De tous les peuples d’Europe du nord ils étaient, avec les italiens et les slaves, les mieux lotis. Ils avaient retrouvé la foi.

(suite…)

03 décembre 2017

– Pour de vrai ? Réellement tu veux dire ? Nous allons le faire ? Nous allons réellement le faire ?

Caius leva les yeux aux ciel en attendant la fin du monologue de son comparse. Oui ils allaient le faire, c’était un ordre de Zelyan, nul ne pourrait s’y soustraire.

(suite…)

02 décembre 2017

– Enlevez-moi ça ! Enlevez-moi ça ! criait Ereyne en sautillant à travers la plaine.

Où qu’elle regardât, où qu’elle marchât, elle écrasait une pauvre âme déjà broyée et cela l’attristait et la dégoûtait. Le pauvre Caron était tout dépité et s’empressa d’écarter la neige autour d’eux afin qu’elle puisse arrêter de sauter en tout sens.

(suite…)

01 décembre 2017

— On vous souhaite un joyeux Noël, on vous souhaite un joyeux Noël, on vous souhaite un joyeux Noël, et une mort paisible…

Confectionnant avec soin et une grande joie une guirlande composée de crânes et de tibia, Caron chantonnait sur les bords du Styx. C’était l’un des premiers Noël depuis le second Déluge, les nouvelles mers s’étaient parées de glace, la Terre n’avait jamais aussi mal porté son nom. Une grande partie de la surface du globe n’était plus que blancheur pure et éclatante. Et sous cette épaisse couverture glacée se trouvait toujours plus de cadavres. L’eau fut meurtrière lorsqu’elle recouvrit la quasi-totalité des mers, emportant avec elle quelques milliards d’humains. Et la glace était venue, deuxième vague sanglante, pour achever les survivants.
(suite…)

[Purgatoire] 12 : Conseil de guerre

La caresse de l’eau fraîche sur sa peau était une bénédiction après ce temps passé dans la chaleur de l’enfer. En bas le temps était relatif, et la distorsion avec celui qui s’écoulait sur Terre n’était pas linéaire, elle dépendait de paramètres inconnus à Ereyne. L’immortelle soupira de contentement et observa la vue grandiose qu’elle avait depuis sa baignoire de marbre. Une mer de nuages s’étendait sous ses yeux. Les rayons du soleil s’y éclataient en mille nuances d’or et rouges. La beauté du ciel était immuable. Ereyne songea avec amusement que le paradis ressemblait probablement à ça. L’immortelle ferma les yeux, huma les senteurs de roses et se laissa un instant aller à la paix ambiante. La sérénité des lieux fut à peine troublée par l’arrivée d’une servante qui lui apportait une robe. La vampire paraissait jeune, elle avait les traits d’une enfant et une expression servile sur le visage. Cela eut pour effet de rendre Ereyne qui l’observait marcher le long du bain, suspicieuse. Les vampires qui paraissaient soumis l’étaient généralement le moins. Héra par exemple savait à l’occasion parfaitement simuler la servilité pour mieux poignarder dans le dos.
(suite…)

5. Clans

Plus les siècles avaient passé et plus les fils de Zelyan s’étaient éloignés les uns des autres. Zeus ressentait comme une trahison ce manque d’intérêt pour lui mais il n’était pas non plus en reste. De son côté il avait lui aussi fortifié ses relations avec les autres fils de Zelyan vampires. La fratrie s’était lentement mais sûrement scindée en deux clans : les vampires d’un côté, Zeus presque à leur tête, et les loups garous de l’autre. Il semblait qu’Odin avait pris la place de chef mais rien n’était certain. Et Iain courrait d’une cité sanctuaire à l’autre pour glaner des informations et passer ses ordres.
(suite…)

4. Parce qu’il le vaut bien

Le galop de Thor était reconnaissable entre mille. Le loup n’avait plus que trois pattes. Il était un animal de taille et de force redoutable car il avait été conçu non par morsure mais par l’amour de ses parents. Il était un pur loup-garou, fils d’Odin et de Frigg, peu de ses congénères pouvaient en dire autant.
(suite…)

3. Miam

Zeus entraîna Iain dans les couloirs de son palais. La cité sanctuaire n’était que marbre blanc, statues finement ciselées et décorations délicates. Construite à l’abri du regard des hommes, l’Olympe abritait la plus grande population de vampires d’Europe. Cela en faisait une cible de choix pour l’ennemi. Iain tanguait un peu, maudits soient Zeus et son additif ! Il se laissait emmener sans broncher mais il employait le peu de lucidité qui lui restait pour dénombrer les gardes en poste. Il ne connaissait pas du tout les lieux et craignait d’être conduit dans un endroit… sécurisé.
(suite…)

2. PVC+

— Iain ! Iain !

 

Il pourrait reconnaitre cette voix parmi des millions et il ne restait pas tant d’humains sur Terre. Il la vit courir derrière une rangée de colonnes blanches, drapée dans une robe dont l’émeraude rehaussait sa beauté. Elle se dissimula dans l’ombre de l’un des grands blocs de marbre puis s’en écarta légèrement afin qu’il voie son visage.
(suite…)

1. Traçabilité de la viande

 

Sa course était régulière, son galop souple. Iain parcourait les massifs du nord de la Grèce avec rapidité et facilité. Il neigeait sur les forêts mais le loup-garou n’en avait cure. Peu lui importait le froid et les bourrasques glaciales, encore quelques heures et il atteindrait sa destination. Lorsqu’il galopait ainsi rien ne pouvait l’arrêter. Il appréciait énormément sa forme sauvage : libre, indépendante, loin des contraintes du monde. La majorité de ses semblables vivait en meutes bien hiérarchisées mais il n’était pas comme eux. Iain était un solitaire qui ne respectait rien ni personne, exception faite de son père, Zelyan, celui qui l’avait transformé.
(suite…)

[Purgatoire] 00 : Prologue

Immortels tome II : Purgatoire est en préparation.

Sortie officielle le 25 juillet 2016 sur Wattpad mais, pour vous faire patienter, en voici le brouillon.

Bonne lecture !

« Il était une fois un dieu, non deux dieux… Ou peut-être trois en fait. Après tout ils ne sont peut-être pas les seuls. Est-ce que le Diable compte comme un dieu ? Oh et puis zut ! Il était une fois deux êtres abominables qui se battaient pour une raison qui m’échappe totalement et ont décidé de tuer le plus d’êtres humains possible pour récupérer leurs âmes. Jusque-là Dieu gagnait haut la main avec ses guerres saintes mais Zelyan et son Déluge ont fait pencher la balance… Chacun y allait de sa petite rengaine pour justifier ses meurtres. Gloire divine par-ci, adulation par-là, la seule chose qui importe est d’avoir un nom plutôt que l’autre en tête lors de la mort. Tout cela pour une querelle vieille de plusieurs millénaires que personne ne connaît à part eux deux mais par contre tout le monde en subit les conséquences. Pas un pour rattraper l’autre, non mais vraiment ! Père et ses discours moralisateurs à la noix je le retiens, « Le plus grand bien Ereyne ! », le plus grand bien nécessitait-il de tuer tous les habitants de Greyhall ? Je ne crois pas non ! Non, non pas vraiment ! Et Zelyan ! « Et si je tuais tout le monde en les noyant ? » Quelle bonne idée, quelle très bonne idée ! Tuons tout le monde, créons des catastrophes nucléaires et détruisons toute vie sur Terre. Je suis sûre que la météorite a fait moins de dégât que les centrales noyées par le Déluge. Et me voilà à aller le chercher parce qu’il s’avère que DIEU NE VAUT PAS MIEUX QUE LE DIABLE !!! »
(suite…)

4. Valefor

La côte écossaise était déchiquetée par les vagues qui s’abattaient sans relâche sur elle. L’océan Atlantique s’éclatait contre les rocs millénaires, dans une beauté sauvage qui ravissait ceux qui aimaient l’observer. Les collines écossaises étaient paisibles, principalement habitées par des moutons à la laine douce et changeante. Elle avait cette particularité  de modification de couleur suivant l’intensité de la lumière qui lui parvenait. Cela provenait des radiations. Les cataclysmes nucléaires qui avaient eu lieu un millénaire plus tôt avaient fondamentalement changé la Terre, et les moutons.air
(suite…)

3. Oze

La petite embarcation flottait tranquillement le long de la côte nord-ouest de l’archipel du Japon. De petites îles parfois reliées par des ponts suspendus faits de bois et de corde abritaient quelques cent mille humains. Oze passait de nombreuses journées sur sa petite barque, loin de tout. Elle pêchait des poissons fluorescents et les revendaient ensuite à la plus proche criée qu’elle trouvait. Puis, après quelques jours d’absence elle rejoignait sa famille qui vivait dans la plus grande cité humaine des environs, Takamanohara.
(suite…)

2. Zagan

Le tuyau d’évacuation était étroit, sale et malodorant, pourtant l’adolescent ne renonça pas. Il continua de ramper à travers les canalisations aussi rapidement que possible. Quelques heures plus tôt il avait commis une grossière erreur suite à un pari stupide. Jamais il n’aurait dû s’aventurer ainsi vers l’Est de la cité qui l’avait vu naître. Il avait couru trop longtemps, s’était enfoui trop profondément dans la forêt. Il avait quitté les terres protégées par la déesse protectrice et la sécurité qui allait avec. Tout cela pour une bête plus rapide et plus maligne que lui. L’animal avait fui en direction de prédateurs bien plus redoutables que celui qui le chassait. Comme un idiot Zagan avait foncé tête baissée, sans prêter attention à la direction qu’ils avaient empruntée. L’ennemi lui était tombé dessus sans crier gare. L’adolescent, pourtant sportif, n’avait pu esquiver le moindre geste. Il fut collé au sol, face contre terre.
(suite…)